Une bénédiction pour la nouvelle année : Félicité et Asise accueillent leur premier enfant

Dans le village de Tangzougou, dans le district sanitaire de Ziniaré, Félicité, 19 ans, et son mari, Asise, ont accueilli avec joie leur premier enfant le 4 janvier 2024.

Vivre dans une région aussi reculée pose des problèmes d’accès aux soins de santé. Heureusement, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique du Burkina Faso, ainsi que des partenaires comme Living Goods, collaborent pour améliorer l’accès aux services de santé au niveau communautaire grâce à des agents de santé à base communautaire (ASBC) numérisés et bien suivis, comme Zoundi.

Félicité et son mari Asise discutent avec l’ ASBC Zoundi et un superviseur d’ASBC de Living Goods

Félicité et son mari Asise discutent avec l’ ASBC Zoundi et un superviseur d’ASBC de Living Goods

La dernière fois que nous avons vu Félicité, fin novembre 2023, elle était en pleine grossesse. Aujourd’hui, elle raconte sa joie de vivre en tenant son bébé dans les bras, son mari à ses côtés : « Jusqu’à mon cinquième mois de grossesse, je n’avais pas eu accès aux soins prénatals. Zoundi, un agent de santé à base communautaire, m’a rencontrée lors d’une réunion de village et m’a conseillé de me rendre à la structure de santé. J’ai suivi son conseil et plus tard, il m’a rendu visite à la maison.

C’est grâce à lui que j’ai appris à dormir sous une moustiquaire, à avoir une bonne hygiène, à prendre les compléments alimentaires prescrits et à me rendre au centre de santé lorsque je ne me sentais pas bien. Je ne savais pas tout cela avant de rencontrer Zoundi. Il m’a également conseillé sur ce que je devais apporter au centre de santé pour mon accouchement. Heureusement, je n’ai pas eu de complications.

Félicité et son fils.

Félicité et son fils.

Zoundi est venu me voir après l’ accouchement. Il m’a expliqué comment prendre soin de mon enfant, l’importance de l’allaitement maternel exclusif, les signes de complications à surveiller et l’importance de la vaccination.

Depuis sa naissance, notre enfant est en bonne santé. Il a maintenant 4 mois et n’est pas tombé malade. Si je sais que c’est une bénédiction, je me rends également compte que c’ est grâce aux conseils de l’ASBC, Zoundi, que je respecte scrupuleusement.

Si je n’avais pas reçu ces conseils, cela aurait été compliqué pour nous, d’autant plus qu’il s’agit de notre premier enfant. Je suis fière que Zoundi vienne encore nous voir à la maison. Je suis fière d’avoir bénéficié de tout son soutien et je suis très heureuse. Grâce à lui, je sais comment prendre soin de moi et de mon garçon moi et de mon garçon.

Back to Top

We use cookies to improve user experience and analyze website traffic. By using our site, you agree to our use of cookies. You can change your cookie settings at any time through your Interent browser. Please read our Privacy Policy for full details.